Du ciné… du ciné ? Du ciné !

Donne moi du ciné.

Vers la fin de la comédie romantique ?

nottingvsabominable

Cela vous a peut-être (pas) échappé, mais ces derniers temps la comédie romantique souffre d’un mal étrange… Quel est-il ? Un mot : vulgarité. Oui, la comédie romantique est sournoisement entrain de disparaître au profit de – dirons-nous : la comédie « sentimentale ». Adieu fleurs bleues, larmes à l’oeil et coeur chamboulé; bonjour cul, humour potache, pelotage et mots crûs. Pourquoi diable priver les adeptes de la romance de leur collection coeur grenadine ?

Après une trituration de neurones, c’est une discussion avec la probable raison à ce phénomène que le mystère s’est éclairci… Mais c’est bien sûr ! L’homme ! Lassés de devoir subir Ghost ou Coup de foudre à Notting Hill en boucle, les hommes se sont trouvés fort dépourvus lorsque la soirée fut venue. Brainstorming au sein des productions hollywoodiennes… le conjoint ne serait-il pas une nouvelle cible ? Et c’est ainsi qu’une nouvelle ère s’installe peu à peu. Bye-bye le « so romantic » ?

Décryptage :

Avant

Années 1990, la tendance romantique s’installe confortablement. Place à l’émotion et aux soirées Kleenex. L’homme est beau, bien fait, le regard tendre et de l’amour à revendre. La femme est sensible, fragile et à la larme facile. Pot de glace et gâteaux au chocolat accompagnent vaillamment la petite heure et demie de romantisme. On papillonne des yeux du début à la fin en serrant un gros oreiller, le genre vit ses plus belles années.

Les films : Ghost, Dirty Dancing, Quand Harry rencontre Sally, L’étudiante, Le mariage de mon meilleur ami, Coup de foudre à Notting Hill, Le journal de Bridget Jones, L’amour sans préavis, The Holiday, Le come-back, 27 robes, La rupture, Meilleures ennemies, Confessions d’une accro au shopping

Après (?)

21e siècle, Hollywood se rend compte que beaucoup d’hommes surnommés « Jules » se farcissent ladite comédie poings et mains liés. Le remède : établir une transition douce entre romantisme et sentimentalisme pour ne pas brusquer l’inconditionnelle et séduire le mâle. Verdict : scénario toujours en boucle sur le mode « ils se détestent » – « ils se rendent compte qu’ils s’aiment » – « trahison/quiproquo donc ils ne s’aiment plus » puis « révélation : qu’est-ce qu’ils ont été bêtes, ils s’aiment pour la vie/mariage », mais cette fois avec une (bonne) touche de vulgarité : gags avec sex-toys, scènes de nu à l’américaine, lingerie fine, mots crûs et claque sur le derrière quand c’est possible. La demoiselle est décontenancée, à la fois heureuse de voir son film et étonnée de constater un filet de bave au coin de la bouche de son camarade. Pari gagné (ou presque) pour un nouveau genre.

Les films : Jackpot, Je crois que j’aime ma femme, L’abominable vérité, La copine de mon meilleur ami

Bilan

La cause « 100% romantique » est encore défendue sur les écrans, mais commence à boire la tasse avec l’arrivée des « bombes » érotico-sentimentales.

–> Et vous, qu’en pensez-vous ? Ressentez-vous cette nouvelle tendance et l’appréciez-vous ?

Publicités

23 octobre 2009 - Posted by | Actus brûlantes | , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :